• Kevin BON

Un bon Service Client booste les ventes

podcast de l'article




Comment faire pour que mes clients soient pleinement satisfaits ? C’est l’une des problématiques à laquelle est confronté un grand nombre de dirigeants d’entreprise. L’un des axes à ne pas négliger et encore plus lorsque que l’on vend un produit, c’est le Service Client.


Entendez-le comme une disponibilité pour ses clients et une attention particulière et non comme le bon service que pourrait apporter le serveur d’un restaurant.




*/ Un service client au cas où

Même si vos produits ne nécessitent pas de suivi particulier ou un service après vente important (par exemple), proposez et mentionnez le fait que votre entreprise, par le biais de l’un de vos collaborateur (personnification) est disponible et là pour eux au cas où.


Vos clients seront rassurés et dans certains cas, cela confirmera la vente.




*/ Plus qu’une ligne téléphonique, adoptez le digital

Pour assurer un bon service client, il faut mettre en place une ligne téléphonique dédiée, c'est un fait. Un numéro vert gratuit est une bonne idée.


Mais ce n’est pas tout. Avec l’avènement du numérique et de la digitalisation d’un bon nombre d’actions et de prestations, il faut également mettre en place une adresse email spécifique, un chat, un FAQ sur votre site, et pourquoi pas un compte Messenger ou un compte Twitter.


Il est vrai que, plus vous additionnez les canaux de communication, plus il vous sera nécessaire d’y déléguer du personnel qualifié. Mais selon la nature de votre activité et l’importance de vos clients, le jeu en vaut la chandelle.




*/ Enquêter pour anticiper

Un recours largement mis en place par les moyennes et grandes entreprises est l’enquête de satisfaction.


L’enquête vous permet de connaître rapidement les besoins de vos clients car ils vont s’exprimer sur les points négatifs qui peuvent intervenir lors de l’achat en ligne, de la livraison ou encore de la communication apportée lors de l’achat : email de confirmation, email de suivi de livraison ...


Les résultats peuvent être surprenants, bien comme mauvais, mais serviront forcément à l'amélioration de vos services rendant vos futurs clients encore plus satisfaits que vos clients actuels.


Le questionnaire peut être réalisé soit directement après l’achat et/ou la réception du produit (à chaud), soit quelques temps après l’échange commercial (à froid).




*/ Un problème n’est pas signe d’une mauvaise image

Ce n’est pas parce qu’un client à un problème avec l’un de vos produits qu’il aura une mauvaise image de votre marque, de votre entreprise.


Mais pour ce faire, il faut solutionner le problème rapidement, faire preuve d’écoute et d’estime et être réactif.


Une solution avantageuse pour le client renforcera la bonne image qu’il a et sera, en plus, un meilleur prescripteur.




A bientôt