• Kevin BON

Buyer Persona : kesako ?


Podcast de l'article



Le Buyer Persona est l’équivalent du client cible idéal. Il s’agit d’un portrait détaillé des cibles marketing comme par exemple qui ils sont, ce qu’ils aiment, leurs habitudes, leurs besoins, leurs problématiques ...



Il s’agit d’une sorte de panel représentatif d’une cible précise, selon un produit, selon votre produit.

En définissant un ou plusieurs Buyer Persona.s, vous ajusterez votre communication, votre marketing pour mieux les atteindre et votre offre commerciale sera plus adaptée et plus pertinente.



*/ B2B vs B2C

Il faut différencier le Buyer Persona B2B et B2C, le premier à une décision d’achat collective tandis que le second a une décision d’achat personnel. La façon dont on leur parlera, le marketing utilisé et les contenus publiés seront différents.



*/ Autant de Buyer Persona que de profils qui entrent dans la décision d’achat

Il peut exister différents niveaux de décision qui pèsent sur l’achat d’un bien ou d’un service, surtout en B2B. Il faudra donc créer autant de Buyer Persona qu’il existe de profil intéressant. Leur donner des prénoms/noms peut aider à les identifier. Attention à ne pas en créer de trop qui noierait l’efficacité du Buyer Persona, 4-5 profils suffisent.

Exemples B2B : Michel, directeur d’entreprise – Véronique, responsable marketing – Arnaud, responsable commercial ...

Exemples B2C : Jean, étudiant en école de commerce – Julie, femme au foyer – Jules, jeune cadre dynamique ...



*/ Profils décidés mais pas gravés dans le marbre

Une fois ces profils décidés, il est temps de passer aux recherches et au démarchage via différents canaux de communication et de prospection.

Bien évidemment, ces profils peuvent évoluer par rapport aux retours qui découleront de vos actions.



A bientôt



Buyer Persona : kesako